« Les enseignes doivent accélérer leur rythme d’innovation »

Lors du salon Conext à Lille, nous avons rencontré le Britannique Nick Lansley, expert de l’innovation après 27 années d’expérience chez Tesco. Il explique pourquoi les enseignes doivent accélérer leur politique d’innovation, face à des clients en permanence connectés.

Par . Publié le 19 novembre 2016 à 15h17 - Mis à jour le 10 mai 2019 à 18h10

Nick, quel est votre parcours professionnel ?

Nick Lansley: De 1987 à mai 2015, j’ai travaillé chez Tesco dans les départements Informatique, Recherche & Développement, Web, puis j’ai été Directeur de l’Innovation chez Tesco Labs. Au milieu des années 1990, j’ai participé à la mise en place de l’offre e-commerce. Il y a 2 ans, j’ai quitté le groupe pour créer Lansley Consultancy. Nos clients sont des enseignes européennes souhaitant insuffler plus d’innovation et de culture du changement au sein de leurs équipes.

Les grandes enseignes sont elles assez innovantes ?

NL: Non, la dynamique d’innovation est plutôt faible en Europe, particulièrement chez les grands groupes. Chez un « retailer » typique, le budget moyen alloué à l’innovation est assez limité : il inclut le salaire de l’équipe (moins de 10 salariés le plus souvent) et des enveloppes ponctuelles de € 5.000 à € 10.000 selon les projets.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 1 mois

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires