“Beaucoup de PDG n’osent pas le dire, mais les priorités sont le cash et les initiatives pour préserver la marge”

Inflation en Europe et aux USA qui freine les achats non-essentiels des ménages, flambée des prix de l'énergie, hausse des coûts pour les entreprises de distribution... Clément Genelot, analyste retail, et Cédric Rossi, analyste senior equity chez Bryan, Garnier & Co, font le point sur les stratégies adoptées par les enseignes pour préserver leurs marges dans ce contexte difficile.

Par Sophie Baqué. Publié le 17 octobre 2022 à 16h29 - Mis à jour le 25 octobre 2022 à 14h03

En Europe et aux USA, les ménages ont commencé à réduire leurs achats non-essentiels. Comment réagissent les enseignes ? 

Cédric Rossi : Le retail sort de 18 mois d’une consommation tournée vers l’intérieur (rénovation, meubles, électroménager, bien-être…) associée à une période de perturbations logistiques, pendant laquelle la supply-chain ne parvenait pas à suivre la demande. Mais aujourd’hui, le problème est le suivant : le niveau des stocks a gonflé et la demande ne va pas repartir : Walmart et Best Buy étaient à la baisse au T2 à cause de cela,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 1 mois

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires