[Etude de cas] Victoria’s Secret augmente ses ventes grâce au click & collect

Depuis la crise sanitaire, les magasins physiques jouent un rôle central dans l’e-commerce et l’omnicanalité. S’appuyant sur ce constat, la marque de lingerie a utilisé la technologie de VTEX pour déployer le click & collect, afin de générer du trafic et des ventes additionnelles en magasin.

Par Sophie Baqué. Publié le 22 juillet 2022 à 16h04 - Mis à jour le 26 octobre 2022 à 11h55

Le contexte. Au Chili, l’enseigne de lingerie Victoria’s Secret compte 4 magasins, tous à Santiago. Ceux-ci sont gérés par un partenaire local, le groupe mexicain Axo. Depuis mars 2021, la marque a commencé à adopter la suite e-commerce de VTEX sur le marché chilien (qu’elle utilisait déjà au Mexique).…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 1 mois

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires