L’influente Mary Dillon nommée à la tête de Foot Locker

Par Regine Eveno. Publié le 01 septembre 2022 à 16h00 - Mis à jour le 21 octobre 2022 à 21h44

A 61 ans, Mary Dillon, celle qui fit de Ulta Beauty la 1ère enseigne de beauté aux Etats-Unis, devient DG de Foot Locker, (2800 magasins dans 28 pays, CA de US$ 2,07 milliards au T2 2022 en baisse de 9,2%).

Elle succède aussi à Richard Johnson, CEO depuis 2014, dans une transition préparée de longue date, mais reste président exécutive d’Ulta pendant un an. Pour l’enseigne multi-marques de sneakers, sa feuille de route est claire : développer le digital, diversifier l’offre de produits, trop tributaire de son fournisseur Nike (qui a représenté 70% des achats en 2021) et continuer de réduire la dépendance aux « malls » avec 200 ouvertures hors des centres commerciaux d’ici à 2024. Il s’agit de « créer une meilleure expérience pour que nos clients cliquent mais aussi qu’ils achètent », a indiqué Richard Johnson. En effet, si 99 % d’entre eux se connectent à l’enseigne via le digital, 20 % seulement achètent par ce biais. 

En 8 ans, chez Ulta, cette mère de 4 enfants a fait passer le CA e-commerce de 4 % à 30 % de l’activité. Sous la houlette de son PDG Dave Kimbell, Ulta Beauty a atteint un CA de US$ 8,6 milliards en 2021 (+ 16 % vs 2019). Issue d’une famille modeste de Chicago, Mary Dillon incarne la réussite à l’américaine. Elle a grimpé tous les échelons, depuis Quaker Oats et Gatorade jusqu’au poste de directrice marketing monde chez Mc Donald’s (2005 à 2010), avant d’être nommée PDG de Cellular (jusqu’en 2013) puis chez Ulta. Au sein de l’enseigne de cosmétiques, elle a fait tripler la capitalisation boursière et doublé le nombre de magasins. Avec cette nomination, elle devient l’une des 30 femmes accédant au poste de PDG parmi les entreprises du S&P 500.

….