Le pure-player américain de la mode d’occasion s’essaye, lui aussi, au retail offline. Cet investissement marketing n’a pas l’ambition de générer des revenus.

Scroll to Top